Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 16:03

Roxana Puchoc Yarasca & Dimitri Cranshoff 


Politiques énergétiques :

Le Traité de Lisbonne et le développement des énergies alternatives

Focus sur les agro/bio-carburants

 

Contexte de la préoccupation énergique européenne

Le traité de Lisbonne modifie les fonctionnements institutionnels de l’Union Européenne, la réunion se déroula le 13 décembre 2007 et le traité entra en vigueur le 1er décembre 2009 après sa ratification par les 27 états membres.

Celui-ci modifie des dispositions et textes provenant du traité de Maastricht (→ traité de l’Union Européenne) et du Traité de Rome (→traité instituant la Communauté Européenne), il augmente le pouvoir décisionnel de l’Europe (U.E.)

L’Union Européenne partage les compétences en termes d’environnement, d’agriculture, de transports, de l’énergie (dont la sécurité énergétique) ; ce qui signifie que «l’union et les Etats peuvent légiférer et adopter des actes juridiquement contraignants dans ces domaines. Les États membres exercent leur compétence dans la mesure où l'Union n'a pas exercé la sienne. Les États membres exercent à nouveau leur compétence dans la mesure où l'Union a décidé de cesser d'exercer la sienne »

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_de_l'Union_europ%C3%A9enne)

Le poste de président du Conseil de l’Europe (actuellement occupé par Herman Van Rompuy) assure la représentation extérieure de l'Union sans préjudice des attributions du Haut Représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité; ce dernier poste remplaçant celui de « ministre des Affaires étrangères de l’Union » et renforçant les dispositions concernant la politique de sécurité et de défense commune.

Ce qui implique des modifications dans la gestion de la défense et la sécurité en augmentant la coordination « militaire » (acquisitions, conseils, maintien de la paix, gestion des crises, lutte anti-terrorisme, etc.) grâce à la création d’une Agence Européenne de la Défense.

conso

Source : http://www.leblogenergie.com/2008/05/les-consommat-1.html

 

L’énergie

Lors de ce sommet, l’approvisionnement énergétique était à l’ordre du jour. Celui-ci devant être sûr, durable et abordable. Les différents défis liés à l’énergie sont extrêmement importants :

 Difficulté d’approvisionnement (politique).

 Hausse de la demande énergétique européenne et mondiale.

 Diminution de l’offre et risques économiques.

 Pollution engendrée par les énergies fossiles.

 Changements climatiques.

 

L’Union cherche un approvisionnement ainsi qu’un coût stable des combustibles mais aussi à concrétiser les engagements du protocole de Kyoto et la nouvelle politique énergétique du Conseil Européen qui a conduit au plan « Energie-Climat » et à l’objectif des « 3 fois 20 ». La difficulté d’approvisionnement

la difficulté d'approvisionnement

L’Union Européenne est fortement dépendante de ses importations, particulièrement du gaz provenant de Russie et du pétrole des pays de l’OPEP. Or, la provenance de ces ressources cause des instabilités. La Russie, à cause des conflits entre elle et les pays de transit du gaz, provoque une fluctuation de l’approvisionnement.

liaisons

Source : http://www.alternatives-economiques.fr/approvisionnements-energetiques---gaz--la-dependance-europeenne_fr_art_699_36360.html

Hausse de la demande

La consommation en Europe de l’Ouest a été multipliée par 5 entre 1800 et 1960 et a encore triplé entre 1960 et 2000.

Cette consommation, comme la population mondiale, ne cesse d’augmenter en Europe et dans le monde. Alors que les pays émergents (Chine, Brésil, Inde) connaissent une véritable croissance exponentielle de leur consommation évoluant avec leur développement économique, l’Europe se retrouve face à un nouveau « concurrent » dans le marché d’acquisition des ressources.

Defis croissance 2

En millions de tonnes équivalent pétrole , source :Image :www.econologie.com Atlas pour un monde durable, Barnier

Hydro = hydroélectricité et énergies renouvelables hors biomasse ligneuse


Diminution de l’offre

L’augmentation de la demande pose un autre problème, la raréfaction des ressources. Au rythme actuel de consommation, on parle d’une sorte « d’épuisement des réserves »

Source : Sciences et Vie n°243-Juin 2008

science et vie

 

Pollutions et changements climatiques

La consommation des énergies fossiles provoque la libération de gaz à effet de serre et donc des changements climatiques. L’Union Européenne et le traité de Lisbonne se préoccupent de cette question et de la gestion de l’environnement. Le traité pousse à accroitre la prise de décision relative à la protection de l’environnement, en renforçant l’idée de développement durable déjà présente dans d’autres traités. L’Union Européenne veut prendre des décisions afin de protéger la santé humaine, les intérêts économiques de

l’Union, améliorer la qualité de l’environnement et promouvoir une gestion rationnelle des ressources car les changements climatiques posent un énorme enjeu touchant l’environnement, le social et l’économie de l’Union alors que celle-ci souhaite rester à la pointe des « technologies vertes ».

 

Horizon 2020

L’article 194 du traité de Lisbonne sur le fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE) indique la politique de l’Union visant à s’assurer un approvisionnement énergétique, à promouvoir l’efficacité énergétique et les économies d’énergies, et à accroître la recherche dans le développement des énergies renouvelables.

Le Conseil de l’Union a adopté des objectifs « les 3 fois 20 » :

 Réduire de 20% les émissions de GES d’ici 2020 (par rapport à 1990).

 Améliorer l’efficience énergétique de 20%.

 Produire 20 % de notre énergie via des énergies renouvelables d’ici 2020.

Ce 3ème objectif est sensé se concrétiser grâce à divers points :

 réduire la dépendance par rapport au pétrole et promouvoir l’Utilisation Rationnelle de l’Energie.

 Créer un réseau énergétique et électrique intelligent reliant l’ensemble de l’Europe, mais aussi externe (exemple : projet Desertec).

 faire de l’Europe un précurseur dans l’innovation et le développement des technologies liées aux énergies (renouvelables).

 utiliser des technologies innovantes utilisant les énergies renouvelables ou économes en carbone (faible intensité carbonique).

 produire des biocarburants et utiliser 10% d’énergies renouvelables dans les carburants.

 

Le Traité de Lisbonne et le développement des énergies alternatives : les agro/bio-carburants part 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Johnny Lavague - dans politico-environnemental
commenter cet article

commentaires