Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 18:02
  1. Moteurs


  1.  
    1. Définition

      1. Carburateur

      2. Vilebrequin

      3. Injecteur

      4. Tension électrique

      5. Moteur asynchrone

      6. Loi des nœuds

      7. Arbre a cames

      8. Court-circuit

      9. Interrupteur va-et-vient

      10. Courant électrique

      11. Champ tournant

      12. Ddp

      13. Générateur

      14. Effet joule

      15. Intensité I

      16. Puissance électrique et Watt*heure

      17. Densité de courant

      18. Période (T)

      19. F.é.m.

      20. Tesla

      21. Induction, courant induit

      22. Déphasage

      23. Valeur efficace (alternatif/continu)

      24. Champ magnétique


  1.  
    1. Unité industrielle de la quantité d’électricité Ah

    2. Donner un dispositif coupe-circuit et expliquer

    3. Donnez les différents récepteurs d’une maison, leur section et leur puissance

    4. Expliquez le fonctionnement d’un moteur deux temps et ce à l’aide de schémas.

    5. Est-ce mieux de faire un circuit en parallèle ou en série ? Expliquez.

    6. Schéma en étoile Qu’est-ce ?

    7. Dites tout ce que vous savez de l’injecteur d’un moteur Diesel.

    8. Moteur 2 temps n’a pas le double de puissance du moteur 4temps, pourquoi ?

    9. Quelles sont les conditions pour une bonne mise à la terre d’un domicile ?

    10. Schéma d’alternateur Qu’est-ce et expliquez son fonctionnement.

    11. Schéma (Alternateur avec une intensité excitatrice et un courant qui pique dans la feuille) Expliquez ce qui va se passer.

    12. Alternateur : fréquence du courant et f.é.m.

    13. Citez 2 moyens de produire du courant

    14. Schéma d’un carburateur Annotez-le et dites le rôle de chaque pièce et du carburateur

    15. Mesure de l’énergie électrique et Compteur

    16. Ohm 1 et 2

    17. Pression et t° du moteur essence durant les 4 temps

    18. Expérience d’Oersted

    19. Loi de Laplace

    20. Loi de Lenz

    21. Expliquez la loi du flux couper et dites son utilité dans la vie courant

    22. Sens de f.é.m. et sens courant induit

    23. Flux dans un solénoïde

    24. Transformateur

    25. Phases

    26. Pourquoi un moteur synchrone est rarement utilisé


  1.  

    1. Organe du moteur à explosion qui réalise le mélange homogène gazeux de carburant et d’air (qui est aspirer par la dépression créée par le mouvement du piston)

    2. Arbre qui permet de transformer un mouvement rectiligne (va et vient alternatif) en mouvement circulaire (tourillons : dans l’axe et manetons)

    3. Introduit en force et dose le mélange carburé sans l’intermédiaire d’un carburateur

    4. Voir ddp

    5. Si dans un champ tournant (voir champ tournant) on place un disque en cuivre celui-ci va suivre le mouvement de l’aimant mais moins vite (pas d’accrochage magnétique comme avec un aiment - boussole mais soumis à un champ variable)

    6. It = I1+I2= It le courant principale est= aux courants des circuits dérivés car il ne peut y avoir accumulation d’électrons

    7. Arbre portant les cames, qui sont des disques non circulaire à saillie (ou encoche) servant à transformer un mouvement de rotation en mouvement de translation (bute sur le poussoir du culbuteur)

    8. Accident (interruption de courant,…) qui résulte d’une connexion en des points du circuit qui se trouve à des tensions différentes, (2 conducteurs au potentiel différents, surchauffe, …)

    9. Interrupteur qui permet d’allumer des lampes en plusieurs endroits différents

    10. Mouvement d’électrons (périphériques facilement détachables) dans un conducteur

    11. Si on place un aimant fer à cheval en rotation sur un axe vertical, on provoque un champ tournant

    12. U=W/Q U=ddp en V W=énergie perdue en joules Q=quantité d’électricité en C

    13. Dispositif capable de fournir l’énergie nécessaire à l’arrachage des électrons (qui vont se déplacer dans un conducteur) en créant un déséquilibre entre les deux bornes

    14. L’échauffement est le résultat de multiples collisions, choc, frottements entre les è en mouvements et les atomes constituant

    15. I = nbre de coulombs (1,6 X 1019électrons) qu’un courant débite par seconde (1A=1C/s)

    16. E=IXU P=IXUXt (en Watt)

    17. Nombre d’Ampère admissible par mm² de section de conducteur d= I/s

    18. Plus court intervalle de temps entre 2 états identiques 1/f = T

    19. E = Emax sin wt w=pulsation=2f

    20. Unité de l’induction magnétique, 1T = une induction de 1weber/1m²

    21. Production de tension, de courant induit par suite d’une variation d’un flux magnétique (d’induction)

    22. Comme ils s’agissent d’onde (on dit qu’elles ne partent pas en même temps) elles ne sont pas simultanément maxima et nuls (phi)

    23. I=Im/√2 U=Um/√2

    24. Zone autour de « l’objet » dans lequel il fait sentir son influence (magnétique)

  2. 1Ah=3600C (1A pendant 1 heure)

  3. Fusible (effet joule), relais bilame (effet joule) fait de deux lames différentes alors celle qui se dilate le moins va se courber de son coté

  4. –éclairage 1,5mm² 5-10W
    -Prise (max 8) 2,5mm² (récepteur)
    -Frigo-congé 2,5mm² 200W
    -lave-linge 4mm² 2500à3000W
    -Cuisinière 6mm² 1500à3000W

  5.  

  6. Ils n’ont pas les mêmes applications, en série si on enlève une résistance, le circuit ne fonctionne plus et l’I est partout pareille (on utilise pour les rhéostats et voltmètres à plusieurs sensibilités) en parallèle (appareil sur secteur, potentiomètre et l’ampèremètre à plusieurs sensibilité)

  7. Schéma étoile à 6 branches : façon dont les conducteurs sont reliés (dans une dynamo bipolaire) pour que les f.é.m.i. s’additionne (E=N * n * phi) n de conducteur
    schéma des tensions d’alternateurs triphasés (3 tensions simples déphasées de 120° (vecteurs V+ un vecteur de 380V la somme d’un V2 + (-V1)
    montage en étoile (intensités 120° si somme=0 circuit équilibré et In=0 sinon est déséquilibré)
    montage en triangle ( J1,2,3 sous 380V)


  8. le carburant doit être soigneusement filtré pour ne pas abîmer les injecteurs
    –injection indirecte (moins de pression que directe, bonne combustion)
    -chambre de précombustion injecteur à trou unique ou à aiguille
    -chambre de turbulence (moins de consommation) injecteur à aiguille

L’injecteur et la pompe à injection sont insieme
-l’injecteur fonctionne avec la pression du carburant, l’aiguille sort puis est repoussée par un ressort

-Injection directe
(consommation moindre)

  1. 1,6
    -la détente est interrompue (avant PMB)
    -le remplissage n’est pas parfait
    -lors du balayage (des gaz brûlés par les gaz frais) il y a un risque de perte de celui-ci
    -Mélange moins volatil (lubrifiant dans le carburant)

    mais ce moteur est plus simple à construire, il est plus régulier, vu le lubrifiant on évite certain accident (mais risque de dépôt), consommation élevée

  2. -Boucle de 35mm² de section (60 cm sous sol construction) pour relier (faire des liaisons équipotentielles) toutes les parties conductrices (accessibles) canalisations métalliques, poutres métallique,fer du béton armer (éviter de transformer la maison en cage de Faraday), prise de terre,…
    -piquets galvanisés avec raccord piquet boucle de 16mm²
    -R de dispersion inférieure à 100 Ohm

  3. ---


  4. un courant continu circule dans le rotor et aimante les (6) pôles, le flux magnétique sort du N pour rejoindre les 2 S. formant une boucle magnétique, le rotor tourne et entraîne donc le flux. Dans les encoches font (par 2) récupérer les f.é.m. (en alternance) et les additionner et cela dans toutes les bobines (de chaque encoches), comme les pôles bougent ont obtient une f.é.m. alternative (5-6 f.é.m. dans feuille, 7-8 récupèrent f.é.m. hors feuille)

  5. F= (pôles/2) * N (tour/s) e (volts) = k (p/2) ns N Φ
    k (kapp cœfficient n encoche et leur écartement) phi (flux d’un pôle en Wb)

  6. L’alternateur et la dynamo (1 l’inducteur est le rotor, 2 l’induit est le rotor)







  7. -le flotteur commande le pointeau afin de garder le niveau de la cuve constant
    -gicleur nébulise le carburant afin de le mélanger à l’air
    -tube d’émulsion pour obtenir un mélange carburé
    -ralenti (7,6, 5,11) permet d’utiliser le min d’essence (ex : pendant un arrêt) sans stopper le moteur
    -papillon : quantité de mélange (il limite ou augmente les effets de la dépression) pour par exemple aller + vite
    -reprise (7,6) pour brusque accélération

  8. KWh (W=P*t) compteur : appareil ayant un moteur électrique dont la vitesse est proportionnelle à l’Intensité qui y circule (le plateau tournant est relier à un dispositif qui totalise l’I grâce au nombre de tour)

  9. Ohm 1 R=U/I
    2 R=PX (L/s)

  10. ADMISSION p et t° atmosphérique p=1,033kg/cm² 1g d’essence 15g d’air
    -COMPRESSION p = 7à16kg/cm² t°=300°C
    -EXPLOSION p= 25kg/cm² t°= environ 2000°C
    -Echappement p=diminue vers p atmosphérique t°=700à800°C

  11. Si on place une boussole près d’un fil où passe un courant électrique, l’aiguille se met en croix avec le conducteur

  12. F (é.m.) =B I L sin a

  13. Une des loi de l’induction magnétique : le courant induit est de sens tel que le flux qu’il produit s’oppose à la variation du flux inducteur
    f.é.m.i e=ΔΦ/t (en volt)

  14. Fondement du fonctionnement des dynamos, ΔΦ grâce à un déplacement d’un conducteur soumis à un champ (B) (permet un courant induit BFI main gauche

  15. BFI (main droite) BFI (main gauche)

  16. Φ= 1,25X10-6 ns I S (en Weber) densité magnétique ou induction magnétique B = Φ/S

  17. il sert à faire varier (diminuer par exemple pour le domestique ou augmenter pour mettre sous haute tension (déperdition moins importante))
    fait d’une carcasse et de deux bobines (n’ayant pas le même nombre de spire
    N1/N2 = U1/U2) il provoque un courant induit

  18. 1phase +n0 V=220 V 2 phases W= 380V W/V = √3


  1. Sa vitesse est strictement constante est donc rarement utile (labo, filature,…), il s’arrête si on lui demande une puissance trop importante, il faut le lancer à une vitesse proche du champ tournant, N = f/ (p/2)




  1. Biométrie

  1.  
    1. EXERCICE

    2. Dire à quoi est sensible la ***variance et pourquoi à cela et pas aux autres ?

    3. Expliquer ce que signifie stotastiquement indépendante ?

    4. Définir la variable normale réduite

    5. Faites le graphique en nuage de points lorsque r vaut plus ou moins -1

    6. Exercices de régression à doubles entrées et des statistiques

    7. Courbe de gauss (formule)

    8. Définir stochastique, moyenne, …

  1. Nombre de plante dans labo suivant niveau de contamination

N1

N2

N3

N4

N5

N6

1000

400

300

150

10

15


  1.  
    1. Nature du Caractère ? 
      qualitatif : niveau de contamination
      (modalité dans distribution de fréquence)
      quantitatif : 1875 plantes
      (f dans un distribution de fréquence)

    2. Quel est l’effectif ?
      1875 plantes

Xx

ni

fac

N’i

N’ (xi)








1

1000

1000

53,3

53,3








2

400

1400

21,3

74,6








3

300

1700

16,1

90,7








4

150

1850

8

98,7








5

10

1860

0,5

99,2








6

15

1875

0,8

100











100






















  1.  
    1. ni : fréquence absolue, fac : fréquence absolue cumulée

    2. N’i : fréquence (%) relative, N’ (xi) frc

    3. Amplitude 1000-10= 90

    4. Médiane entre « 3et 4 » 225 mais y a un calcul = x~

    5. Moyenne Σni / n=312 = x

    6. Mode (de distribution) : valeur la plus présente= ici y en a pas ! (3, 4,5, 5, 6, 6, 6,7) M= 6

    7. Cœfficient de variation Cv= S/ x=V


  1.  



Δ Origine

Δ unité

Moyenne x

X

X

Médiane x~



Mode M



Variance S²


X

Ecart-type S


X

Coéfficient de variation Cv

X


Amplitude W

X


Moments M0 ak

X

X

Moments M xmk


X

Coefficient de Pearson Fisher b et g

X


Covariance cov


X

Corrélation r

Coefficient de corrélation r²

X

X



Régression y variable dépendante

Coefficient a


Coefficient b


X


X

X

Variance résiduelle S² y.x


x


g) Z= (X- x) / S


  1. Botanique (obsolète)

    1. Différences entre mono et dicotylédones

    2. Plantes en C4 et Cam, expliquez le fonctionnement et leur différence

    3. Les QCM

    4. Le cycle de algues (annoter un schéma), Le cycle des mousses (idem), Le Cycle des fougères (idem),…

    5. Caractéristique de ces cycles

Partager cet article

Repost 0
Published by Johnny Lavague - dans D'entrée de jeux
commenter cet article

commentaires